J’ai rien à me mettre !

 

snv80304La psychologie masculine, franchement, je ne sais pas si je m’y ferais un jour ! Les hommes sont parfois très étranges et on ne peut pas dire qu’ils fassent beaucoup d’efforts pour s’adapter à nous, les femmes ! Bon j’arrête là  car je vais perdre tout mon lectorat poilu du torse.

Il n’empêche que l’Homme (le mien, ça va s’en dire) m’a fait un drôle de coup l’autre jour ! Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête… 

Un jeudi soir, il me lance l’air de rien :

– Au fait je t’ai parlé de la soirée privée de B** ?

Evidemment, il ne m’en a pas parlé, je m’en souviendrais sinon !

– Euh … non. C’est quoi ce truc ?

– Ah bon, vraiment, j’étais persuadé de t’en avoir parlé la semaine dernière. Bref ! C’est vendredi soir, à la maroquinerie dans le 20ème… 

Ai-je bien entendu vendredi soir ??? Et l’Homme me prévient la veille, moi qui suis Miss  J’ai-rien-à-me-mettre depuis belle lurette (et je peux vous dire que je m’accroche à ma couronne) !!!

Du calme Isa Jones, l’Homme a certainement oublié de te prévenir, c’est pas si grave après tout ! Tu vas trouver quelque chose à te mettre sur le dos quand même !

Tiens tiens, je vous entends d’ici vous demander « Mais qu’est-ce qu’il fait comme métier l’Homme pour être invité à des soirées privées ??? » Je sens que j’ai attisé votre curiosité ! Malheureusement, je ne peux pas vous en dire plus si ce n’est que le travail de l’Homme a un rapport avec le cinéma et qu’il bosse avec un certain Luc…  (Comment ça j’me la pète?)

Et bien nous voilà beaux ! Je suis invitée à une méga soirée et évidemment je n’ai aucune tenue adéquate ! Le vendredi matin je retourne ma penderie dans tous les sens, je fais des essais à la pretty woman devant ma glace, j’alterne talons et ballerines, j’ajoute des colliers, des bandeaux, des fleurs dans les cheveux… Mais rien y fait, je ne suis pas sortable ! Une seule solution : une virée shopping méga express là-maintenant-tout-de-suite !

Direction Saint Lazare, pas une minute à perdre. H&M, Gap, 1.2.3, Zara… Rien ! Je ne trouve rien qu’y convienne. Soit c’est trop cheap, soit trop blig-bling, soit trop court, soit trop long… Dernière solution : Benetton, j’adore ce qu’ils font et en plus, c’est les soldes donc abordable. Et là, je trouve enfin mon bonheur : une jolie robe noire avec un col chemise, des manches courtes, une forme cache cœur en haut, taille haute et légèrement plissée (effet Olivia Newton Jone dans Grease)… Perfetto ! Classe sans être trop habillée comme ça je pourrais la remettre (oui parce que les soirées privées ne font pas parties de mon quotidien contrairement à ce qu’on pourrait croire…).

Il est presque 17h, la soirée est à 20h. Il me reste donc environ 2h pour me chouchouter et me faire belle. Au programme : épilation, autobronzant sur les jambes (parce que les guiboles cachet d’aspirine c’est moyen glamour pour monter les marches…), maquillage, brushing… ça s’appelle du sport en salle de bain ! 

Quand l’Homme rentre du travail, je me fais prendre en flagrant délit de découpage d’étiquette. D’ordinaire j’arrive à lui la faire à l’envers quand j’achète de nouvelles fringues et que je ne souhaite pas lui avouer. 

Ma technique ? Quand il demande « C’est nouveau cette robe ? », il suffit de répondre d’un air agacé « Pffff, mais non je l’ai depuis deux ans ! Tu fais vraiment pas attention à moi, c’est dingue ! » . Et généralement, l’Homme qui n’aime pas le conflit et surtout les crises existentielles typiquement féminines qui finissent dans les cris et les larmes, fait profil bas. Et voilà, emballé, c’est pesé !

L’Homme, à son habitude (j’en ai de la chance !) me complimente sur ma tenue, me dit qu’il me trouve belle et là, je sais que je n’ai pas fait tous ces efforts pour rien ! C’est beau l’Amooooouuuuur ! 

Je suis fin prête pour cette soirée privée que j’attends de pied ferme depuis au moins 24h ! Et en plus, je n’en veux même pas l’Homme de m’avoir prévenue si tard (je suis trop bonne…). C’est pas sa faute s’il a une mémoire de poisson rouge… Comment ça je suis gonflée ? Comment ça je manque pas de culot ? Ok, j’avoue que c’est en revenant de cette soirée que j’ai perdue mes fameuses lunettes… Mémoire de crevette, va !

Publicités

2 réflexions sur “J’ai rien à me mettre !

  1. Excellent cette tranche de vie, on dirait moi! =) Enfin presque, car en ce qui me concerne, le mâle me complimente rarement sur mes tenues! ‘Fin soit, de toute façon, comme toi, j’ai jamais rien à me mettre, surtout le vendredi ou le samedi soir, trop dure la vie d’une nana!

  2. Non mais c’est clair, on a jamais rien à se mettre au moment crucial… C’est terrible et à chaque fois, je perds mon sang froid et j’hurle sur ma penderie « Mais j’en ai marre, j’ai rien de potable, je comprends pas ce que je mettais l’année derniere à la même époque ! »…
    Mais c’est vrai que j’ai de la chance, l’Homme est très attentionné et je crois qu’il a appris à marcher sur des oeufs et depuis le temps, il sait ce qu’il peut dire sans entrainer une crise existentielle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s