Une virée shopping qui vire au cauchemar… la suite !

 

shopping-san-francisco3Et bien voilà la suite tant attendue ! C’est donc reparti pour une journée shopping cauchemardesque. Il faut croire que c’est la loi des séries. Je m’étais donc arrêtée à Zara la dernière fois, là où une fillette de 5 ans a par hasard découvert qu’elle aussi, à 27 ans, aurait de la cellulite sur les cuisses… pas facile à encaisser à cet âge là, mais au moins elle est prévenue !

Camaïeu : Ooooooh, regardez-moi ces jolies blouses ! C’est le coup de foudre ! Je les essaie donc vite fait (je mens car « vite fait » ne fait pas partie de mon vocabulaire shopping). Pendant l’essayage, je ne manque pas de demander son avis à la vendeuse « Vous en pensez quoi ? C’est pas mal non ? » et comme je vous l’ai fait remarquer dans l’article Chacun ses problèmes, chacun ses lunettes, elle ne risque pas de me dire que c’est très moche sur moi et que je ne ressemble à rien avec . Je lui demande quand même « Mais j’ai pas l’air enceinte ? ». Ben oui quoi, une blouse c’est ample alors c’est difficile de savoir de quoi on a l’air avec… « Euh… non, quelle drôle de question ! Elle est parfaite sur vous, c’est pile la bonne taille ! »

Il ne m’en faut pas plus, je suis convaincue. Je file aux caisses. Il y a un monde pas possible et seulement deux caissières… L’attente s’annonce longue. 15mn plus tard c’est à moi. En farfouillant dans mon sac je me rappelle que j’ai des cheques cadeaux valables dans plein d’enseignes. Je suis pratiquement sûre que Camaïeu les prend. Trop cool ! Je demande donc à la caissière : « Vous prenez les chèques cadeaux ? » «Non on ne prend que les paiements par carte »… Ok, ça doit être à cause du brouhaha, je retente en articulant au maximum : « Je vou-lais sa-voir si vous pre-niez les chè-ques ca-deaux ! » « Non, je vous dis qu’on prend que les cartes bleues »… Oula, elle a l’air énervée la bougresse. Il y a de plus en plus de monde qui attend derrière moi, je sens les gens s’impatienter, la caissière me regarde avec pitié comme si j’étais une demeurée… décidément… je paye donc mes blouses en carte bleue, comme elle a dit la dame. En sortant, je jette un œil à mes chèques cadeaux… Effectivement Camaïeu fait parti des enseignes participantes… J’aurai sa peau !

Parashop : Bon allez, ne nous laissons pas abattre ! Je ne vais pas me laisser déstabiliser par quelques vendeuses incompétentes et désagréables. Je suis bien au-dessus de tout ça moi mesdames-les-méchantes-vendeuses-pas-belles. Je pourrais très bien renoncer et rentrer chez moi en pleurant mais je suis forte. Continuons ! 

J’ai besoin d’une crème hydratante pour ma peau extra-sensible-super-réactive, je file donc à Parashop, au moins là-bas je ne crains rien ! Je contemple donc toutes ces crèmes qui me murmurent « Choisis moi, Choisis moi », même les crèmes Nuxe et La Prairie à 3 chiffres s’y mettent. Je détourne vite mon regard de celles-ci, hors de question de mettre un tel prix dans une crème qui ne se mange même pas ! Une vendeuse en blouse blanche vient vers moi. « Bonjour mademoiselle, je peux vous aider à choisir peut-être ? » Souriante, accueillante, douce, aimable… Mon dieu, cette vendeuse est une espèce en voie de disparition. Pendant un quart de seconde, l’idée de la kidnapper et de la cloner comme Doly me passe par la tête mais je redescends de mon nuage, ce ne serait pas très déontologique. 

Bonjour ! Je cherche une crème pour ma peau qui est très sensible et réactive… Je suis rouge au moindre changement de température et j’ai de suite des petites rougeurs quand l’Homme m’embrasse… Hihihi ! » Petit rire gênée et rougeurs instantanées… Parfait exemple pour la vendeuse !  

L’Homme a de la barbe vous voyez… C’est un Homme, un vrai ! En plus sa barbe pousse très vite, si vous voyiez ça ! Donc c’est pour ça… euh… les petites rougeurs… » Tiens je ne la sens pas très réceptive d’un coup. Elle me regarde l’air surprise par cette description poilue de l’Homme… Je sens son malaise et tente de rattraper le coup.

– Mais vous savez, l’Homme n’est pas si poilue que ça ! Juste ce qu’il faut et surtout pas dans le dos… hihihi ! » Silence. Alors pour la crème vous me conseillez quoi ? 

– Vous avez essayé la crème anti-rides ? »

– Cococo… Comment ? [oui, je bégaie quand je suis troublée] 

– Vous savez il faut commencer jeune et il me semble que vous devriez vous y mettre…  Mieux vaut prévenir que guérir ! 

Oh la salope (désolée c’est sortit tout seul) ! La fausse gentille vendeuse qui m’a trahie ! Moi je croyais en elle, je pensais même qu’elle était un exemplaire unique, qu’elle faisait partie d’une série limitée de vendeuses gentilles et agréables… Série dont les modèles ont tous été distribués en Province malheureusement…

OK, je vais me calmer, je vais me calmer, je vais me calmer… Ah ben non, j’y arrive pas!

– Non mais dites donc Madame la-vendeuse-qui-se-la-pète ! On est jalouse parce que moi j’ai un Homme à la maison hein ! On supporte pas le bonheur des autres ! On en a marre de son petit ami imberbe qui fait pas des bisous qui piquent ???? [là je l’ai bien mouchée, bravo Isa Jones. Tout le magasin a les yeux braqués sur moi et me prend pour une folle dingue agresseuse de vendeuses]

Le gars de la sécurité, un grand et gros black, s’approche de moi. Là ça rigole plus, je suis vraiment dans le caca… C’est quand même incroyable ! C’est moi qui me fait agresser par une vendeuse qui ose me proposer de la crème anti-rides a 27 ans (on a jamais vu ça, c’est une provocation tout simplement) et c’est moi que l’on veut lyncher ! C’est le monde à l’envers ! Je mets au point une stratégie en 2 secondes :feinte à droite, j’esquive le gros black par la gauche et je sors en courant sous les regards stupéfaits et apeurés des autres clients. Avant de passer la porte je lance un « Crème anti-rides toi-même vilaine botoxée » à qui veut l’entendre et je me fonds dans la foule du boulevard Haussman ni vue ni connue… Ah ah ah, j’ai eu ma vengeance !

Virgin : Allez, cette fois c’est le dernier magasin, faut pas abuser, je suis pas kamikaze. Le dernier et après je rentre me reposer de cette journée de dingue. Direction le Virgin Megastore rayon papeterie pour y trouver un joli carnet. Je jette mon dévolu sur un carnet à spirale de taille moyenne, décoré de vraies fleurs séchées et très coloré. Il est parfait !  Je file à la caisse sans tarder et donne mon trésor à la caissière… qui n’a pas l’air de très bon poil. Bon ce n’est pas bien grave, je fais abstraction de sa tête d’enterrement. Plus rien ne peut m’atteindre, je suis immunisée contre les vendeuses-aussi-gaies-qu’une-porte-de-prison ! Il ne peut pas m’arriver pire que ce que j’ai déjà subit, toutes ces humiliations quand j’y pense… Bref ! La vendeuse m’annonce le prix, je pose mon sac sur le comptoir, farfouille pendant 3 bonnes minutes, sors mon portefeuille et… Oh mon dieu !!! Je vois rouler sur le comptoir un vieux pansement en boule. C’est le coup de grâce. Je sais c’est pas très hygiénique mais en essayant des chaussures dans un magasin juste avant, j’ai enlevé un pansement que j’avais au talon… et je l’ai mis dans mon sac. Bon ça va, c’est pas la peine de prendre cet air dégoûté, ça vous est jamais arrivé à vous ? Non ? Ah bon, vraiment… ? Oui ben c’est pas ma faute s’il n’y a pas de poubelles dans les magasins de chaussures franchement ! Ce serait quand même plus écolo pour nos sacs à mains pollués de pansements, tickets  de caisse, mouchoirs et autres papiers de bonbon…

 La vendeuse a regardé le pansement sur le comptoir d’un air qui en disait long puis elle m’a regardé avec dégoût… Trop la honte ! Je l’ai pris en vitesse mais le mal était fait… Je viens de passer pour une pouilleuse, il n’y a pas d’autres mots…. Je finis en beauté, trop la classe Isa Jones !

Ce jour là je suis rentrée chez moi exténuée, fatiguée, énervée. Et je peux vous dire que l’Homme n’a pas échappé au récit de cette journée de folie où la chance ne m’a pas franchement sourit. Bizarrement, cela ne m’a pas dégoûtée pour toujours du shopping ! Même si les vendeuses visiblement ne m’aiment pas, moi, j’aime toujours autant les vêtements qu’elles vendent… au grand damne de l’Homme qui  pensait que cela m’aurait vaccinée contre les virées shopping ! 

Publicités

4 réflexions sur “Une virée shopping qui vire au cauchemar… la suite !

  1. Pour la peau hyper sèche et hyper réactive qui supporte mal le froid hivernal et la chaleur estvale, rien de tel que Avène hudrance optimale anti UV (je prends la « riche » en hiver et la normale en été. et la anti UV je ne la trouve aps toujours, l’hiver tant pis je laisse tomber le côté UV, je prends la riche tout court… l’été pas question, je fais le tour des pharmacies s’il le faut) Et je crois qu’ils en ont une encore plus spéciale rougeurs si vraiment tu « réactives » à tout va. en vente dans toutes les bonnes pharmacies. (et pfff après la lecture de ton message sur l’anti-ride, je groupe, j’ai découvert la crème hydratante quotidienne à 28 ans, alors pour l’anti-ride je crois que je vais attendre encore un peu… 🙂 )

  2. estvale = estivale
    hudrance = hydrance
    aps = pas
    (la prochaine fois je me relis avant de cliquer sur « Post Comment » 😉 )

  3. Merci pour le bon plan, je note les références ! C’est vrai qu’Avène a de très bons produits pour les peaux sensibles. En ce moment je mets la crème nirvanesque premières rides d’expression. Je la supporte très bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s