Typologie des rabats-joie

martineAhlalala ! Je n’aime pas les rabat-joie ! Rien à faire, ça ne passe pas. En même temps, je ne connais personne qui sois fière de dire « j’adore les rabat-joie, ils sont si amusants et sympathiques que je les invite à dîner tous les soirs ! » A un dîner de cons à la rigueur…

Avant de faire ce billet, j’ai quand même regardé dans le dico pour m’assurer que je ne me trompais pas de terme et que je l’utilisais à bon escient.

Rabat-joie : Personne qui contrarie la joie des autres pas sa mauvaise humeur

Dans le mil ! Allez, soyez honnêtes, vous aussi vous en connaissez des rabat-joie, au bureau, au supermarché, dans le métro… Ils sont partout, impossible d’y échapper, particulièrement en ville où la concentration est très forte.

Du coup, je me suis penchée sur le problème et j’ai créé une typologie des rabat-joie  assorti d’exemples parfois fictifs, parfois réels… à vous de juger !

 

 Le rabat-joie qui fait culpabiliser

 

– Ça y’est, ça y’est ! J’ai trouvé les bottes de ma vie ! Rhoooo depuis le temps que je les cherchais ! Ne sont-elles pas parfaites ?

– Hum… ouai pas mal… Combien ?

– Euh… pffff, je me rappelle plus bien… dans les 200 je crois…

– QUOI ? 200 euros une paire de bottes ? Et ben… y’en a qui ont les moyens !

– Ben euh… non pas tant que ça ! Mais c’était une affaire tu sais ! Et en soldes car à la base, elles sont à 350 euros !!! Et puis depuis le temps que j’en voulais des comme ça tu comprends…

– Tu te rends compte que c’est le tiers de mon loyer ?

– Ah oui ? Tant que ça ?

– C’est même le PIB du Burkina Fasso !!!

– Ah ben oui vu comme ça… Bon ben j’ai gardé le ticket de caisse de toute façon…

 


Le rabat-joie qui casse

 

– Excusez-moi de vous déranger… Mademoiselle, youhooooou ?

– Pffff… oui, quoi encore? Un problème dans la cabine Madame ?

– Euh… Je ne suis pas mariée, vous pouvez m’appeler Mademoiselle vous savez !

– Ok si ça vous fait plaisir… je vous écoute… Mademoiselle !

– Pourriez-vous m’apporter la taille au dessus, il semblerait que le 38 taille très petit !

– Tiens c’est bizarre, c’est un modèle très large pourtant, toutes les clientes sont obligées de prendre une taille en dessous…

– Ah bon, vous êtes sûre ? C’est très étrange, je n’arrive même pas en haut des cuisses !

– Mouai c’est pas banal en effet ! Faut croire que ça dépend des morphologies…

– Ah oui ? Et vous savez ce qu’elle vous dit MA morphologie  ?

– Hum… laissez moi réfléchir… Bougez pas, je vous amène un 42 !

 

Le rabat-joie blasé de la life

 

– Suis trop contente qu’on se fasse une soirée entre filles ! C’est trop top génial coolissime ! Ça fait tellement longtemps qu’on a pas fait les 400 coups ensemble !

– Ben oui c’est sympa !

– Bon alors c’est quoi le programme ?

– Ben je sais pas trop, j’ai rien prévu de spécial

– Ah bon ? Faut trouver alors, on va pas rester sur le canapé !

    – Ouai c’est sûr…

    – On pourrait se faire un resto branché ?

    – Tu rigoles, ça coûte les yeux de la tête et en plus j’ai plus de ticket resto

    – Une pièce de théâtre alors ? Ils jouent le Clan des Divorcées au Palace, ça peut être rigolo !

    – J’ai lu des supers mauvaises critiques, laisse tomber !

    – Euh… Sinon il y a un concert de musique pop-rock pas très loin et… gratuit !

    – Je supporte pas les concerts… trop de bruit, trop de jeunes hystériques, trop d’alcool… C’est plus de mon âge !

    – Ok… Et tu proposes quoi alors ? Une tisane et au dodo ?

    – Rhooooo, t’es bête ! J’ai bien plus excitant ! La dernière saison de Friends, en V.O s’il vous plait, et des chamallow plein les tiroirs !

    – Wahou… Ça c’est original dis donc… Et puis c’est pas comme si on l’avait déjà vu 10 fois et qu’on connaissait les dialogues par coeur !

    – Pfff, ce que t’es rabat-joie toi alors !

    – – #£ !*# ???

     

     

    Le rabat-joie hystérique

     

    – Salut Pamela ! J’ai une patate aujourd’hui !

    –  …

    – Oula petite forme ce matin toi !

    –  …

    – J’ai passé un week-end d’enfer ! Grasse mat’, resto japonnais, ballade sur la Seine, cinéma en amoureux, shopping, soirée entre copines… Que du bonheur !

    – Super dis donc !

    – Ben ouai et toi ?

    –  …

    – T’as passé un mauvais week-end ?

    – Ça se voit pas ? Tu veux un dessin ? Franchement, étaler ton bonheur comme ça devant les autres… tu fais chier !

    – T’es malade ou quoi ?

    – Ouai c’est ça je suis malade ! Et tu veux savoir pourquoi ? Tu veux des détails je suppose !

    – Euh… non merci ! [trop tard…]

    – Mon mec m’a largué, mon chat à pissé sur mon lit, mon pull fétiche a rétrécit de 10 cm, la coiffeuse a complètement foiré ma coupe et pour couronner le tout ma proprio a décidé de vendre l’appart que je loue !

    – Effectivement, c’est pas top… Mais tu sais mon week-end était pas si bien que ça… J’exagère toujours, mon côté marseillais… En fait c’était complètement pourri… 

     

     

    Le rabat joie qui fait la morale

     

    – Oh comme elle est mignonne ! Gouzi gouzi ! Elle a le sourire de sa maman !

    – Merci ! Elle est vraiment très sage, nous sommes comblés avec Jean Edouard !

    – J’imagine… Ce doit être un tel bonheur !

    – Vous ne pouvez pas savoir ! Et sinon… vous pensez à avoir des enfants vous aussi… un jour ?

     – [ça va, j’ai 28 ans je suis pas encore ménopausée merci !] Oh ! Et bien, c’est indiscret comme question [surtout quand on se connaît à peine… mais de quoi j’me mêle !] mais oui, bien sûr… un jour… enfin pas tout de suite…

    – Vous ne semblez pas très convaincue !

    [elle insiste la bougresse] Ça n’a rien à voir ! C’est juste que nous attendons le bon moment. Nous venons tout juste d’acheter un appartement, il y a des travaux à faire… chaque chose en son temps !

    – Je vois…

    [Et ben tant mieux car je suis à court d’arguments et que je ne suis pas du tout disposer à parler de ça avec vous espèce de fouine]

    – Mais vous savez… Quand on veut on peut !

    – Pa pa pa pardon ?!?

    – Ne le prenez pas mal mais je dis juste qu’il faut arrêter de se chercher de fausses excuses !

    – #£ !*# ???

    Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s