Chronique gourmande # 1

un gars une fille

Voici un billet qui va vous mettre l’eau à la bouche ! Hummmmm !

J’ai testé quelques resto très sympas ces derniers temps et comme je vous aime d’amitié et de jus de pomme, je vous fais partager mes bons plans. Je sais, j’ai trop bonne âme, cela me perdra mais qu’importe, je prends ce risque, j’aime vivre dangereusement !
Comme je fais toujours des romans fleuves d’une seule anecdote, on va y aller progressivement. Aujourd’hui donc je m’en vais vous parler d’un petit bistrot au coeur du 4ème arrondissement.

**********************************************

Nous avions rendez-vous l’Homme et moi, à Beaubourg avec Grande soeur Jones et son mari (qui sont rentrés de leur gros caillou youhou).

– Salut les grands Jones!
– Salut les petits Jones !
– Alors on mange où ?
– J’ai repéré en venant un petit resto au nom tout à fait charmant. Non loin d’ici, rue de la Verrerie (oui Grande Soeur Jones parle comme dans un conte de Grimm, elle est très lettrée mais rassurez vous elle ne me vouvoie point !)
– Pourquoi pas ! C’est parti mon kiki (ouai moi je parle nettement moins bien)

carte verre

Nous sommes donc allés tous les quatre manger dans ce petit resto, tout petit petit, qui ne paie pas de mine, Le Verre Luisant. Il faisait beau et chaud donc nous sommes restés en terrasse mais il faut avouer que celle-ci est très étroite et qu’il ne faut pas craindre la promiscuité.
Nous avons choisi sur la jolie carte de grandes salades, ma foi tout à fait sympathiques. Quantités généreuses, sauce césar goûteuse, pommes de terre fameuses… Miam ! Mais surtout surtout, si vous allez là-bas, prenez un  dessert.  Ne faites pas la même erreur que moi, je m’en mords encore les doigts, si bien que j’arbore un magnifique moignon au bout de mon bras gauche !

Quand le serveur nous a demandé si nous voulions un dessert, ma soeur et moi bien rassasiées avons décliné poliment cette invitation, pure provocation à la tentation. C’était plus raisonnable, seule la gourmandise aurait pu nous faire basculer du côté obscure de la force mais je l’ai réprimée vivement de l’intérieure grâce à un impressionnant mais imperceptible travail mental d’auto-persuasion. Et puis je voulais faire comme Grande soeur Jones (la copier quoi, c’est l’aînée, c’est elle le modèle) qui ne flanchait pas d’un pouce ni d’un orteil.

Les Hommes eux ne se sont pas fait prier et ont choisi un Tiramisu et un fondant au chocolat, rien que ça ! Je les ai gentiment raillés d’un « Est-ce bien raisonnable messieurs ? Avez-vous pensé aux conséquences, comme les poignets d’amour Ah Ah Ah  ! » Mais quand les desserts sont arrivés sur la table, j’ai compris mon erreur et ai de suite regretté ma soudaine mesure qui, entre nous, ne me ressemble pas du tout.

fondant

Je salivais devant le fondant de l’Homme qui semblait si craquant à l’extérieur et si coulant à l’intérieur…  Et l’Homme d’en rajouter avec délicatesse : « Ohlala, c’est une tuerie ! Hummmm c’est trop bon, un truc de fou ! ». Je le regardais déguster son gâteau la bave au coin de la bouche et les yeux humides de tristesse mais chargés de munitions. Il s’en aurait fallu de peu pour que j’appuie sur la détente et lâche les foudres du Dieu de la Tentation, me faisant ainsi basculer dans le plus délicieux de tous les pêchés, la gourmandise. Pour faire simple, mon regard revolver (bien que mes pupilles soient « marron cochon » comme on disait en primaire) sous-entendaient : « Si tu ne me proposes pas tout de suite de me faire gouter ton fondant, je te jure que tu vas le regretter !« .


L’
Homme il est pas fou, il a bien compris que je ne rigolais pas et qu’il ne fallait pas tenter le diable. Il m’a donc proposé à contre coeur « Tu veux gouter ma chérie ? » sur un ton mielleux pas du tout naturel, rempli d’OGM…
Moi qui le connais bien, je savais qu’il se contenait parce que nous n’étions pas seuls mais je peux vous dire que d’habitude ça ne se passe pas aussi bien ! Disons que j’ai la facheuse habitude de ne pas commander des choses qui me font envie et de les piquer dans l’assiette de l’Homme…

Pour mieux vous éclairer voici un exemple probant et fréquent. La scène se déroule aux caisses d’un Mac Donald, à la fin de la commande… :

Mac Girl : Et avec ça ? Vous voulez un dessert, un café ?Mandise
L’Homme : Oui, je vais prendre une mandise s’il vous plait
Moi : Rien pour moi, merci, c’est déjà bien assez !
L’Homme : Tu es sûre ? Tu ne veux rien ? Même pas un petit Sunday chocolat sans cacahuètes ?
Moi : Non, c’est bon j’te dis !
L’Homme : Ok mais pas question que je te donne ma Mandise ! Je te connais Isa Jones !
Moi : Mais c’est pas croyable ça ! Tu peux pas me faire confiance ! J’en veux pas de ta Mandise moi, ça me fait pas envie du tout, ça m’écoeure beurk !

Le problème c’est qu’à la fin du repas, je vois l’Homme manger sa Mandise avec délectation, je vois le nutella à l’intérieur qui coule et les pépites de chocolat sur le dessus qui croustillent… Et fatalement, ça me donne envie, c’est humain non ? Je fais donc les yeux de biche à l’Homme et lui demande « Tu crois que tu vas la finir ta Mandise ? »…
Et lui de me répondre invariablement : « J’en étais sûr, c’est pareil à tous les coups ! Tu le savais que tu allais m’en piquer, t’avais qu’a t’en prendre une c’est tout ! ». Mais il finit toujours par m’en donner la moitié… C’est beau l’amour, aussi beau qu’une demi-mandise !
Même chose lorsque je commande au resto une salade-bonne-conscience et lui des frites-bonne-graisse… Je picore l’air de rien son assiette « comme ça juste pour gouter », comme si je ne savais pas quel goût ça avaient les frites ! Franchement, quelle excuse bidon !

Encore une fois, je suis parvenue à mes fins et ai gouté le fondant qui effectivement était une « tuerie ». L’Homme n’avait pas menti. Mon beau-frère qui a vu que je salivais devant son Tiramisu me l’a également fait gouter et là aussi, ce fut sans appel : les desserts du Verre Luisant sont à tomber !

J'ai quand même trouvé une photo de l'intérieur, très convivial... contrairement aux serveurs !

J'ai quand même trouvé une photo de l'intérieur, très convivial... contrairement aux serveurs !

Seul bémol, les serveurs. Pas souriants, limite je m’en foutistes, qui écoutent à moitié et viennent vous voir quand ils en ont envie… Dommage… Du coup, l’attente peut être un peu longue mais ça le vaut bien ! Côté ambiance, je ne suis pas entrée à l’intérieur, je ne sais pas du tout à quoi ressemblent la salle et la déco. En revanche la carte est joliment présentée, sous forme d’un journal ancien au papier un peu jauni… So cute !

Cerise sur le gâteau, juste en face du resto se tient une véritable caverne d’Ali Baba. Un petit magasin rempli de jeux de société, de petits jouets, d’objets mignons et surtout de cartes postales et petits carnets à croquer. N’hésitez pas à y jeter un oeil même si de l’extérieur on dirait un vieux tabac ou un attrape touristes, il n’en est point et il renferme des petits trésors !

Le Verre Luisant
64 rue de la Verrerie – Paris 4ème
Métro  : Hôtel de Ville

 

Publicités

16 réflexions sur “Chronique gourmande # 1

  1. Non sans blague, tu es capable de ne pas prendre de désert quand ton homme en prend un? Moi je commence systématiquement par refuser, mon homme en revanche choisit un truc qui me fait trop envie, et alors je ne peux plus résister et je finis par prendre un dessert!

  2. Ah ah !! pareil que l’Armadio ! je ne me fais pas prier si jamais il en prend un aussi!!

    Il est bien patient ton homme hein! parce que le mien même au resto pas question de me filer quoique ce soit !!

    au fait t’as changé de boulot ?

  3. Râââh t’as pas pris le fondant ????!!!!

    TOUJOURS PRENDRE LE FONDANT

    Chez moi c’est toujours moi la goinfre qui prend le dessert. Surtout quand c’est un fondant.

    Bon j’arrête, et je me prépare à aller rendre visiter à ce petit resto aux desserts extraordinaires…

  4. @ Julien : dis donc tu en sais des choses toi… Chuuuut !

    @ Annick : effectivement, les resto dont je vais parler sont sur Paris puisque c’est là que je vis… J’espère que les non parisiens y trouveront un interet et que cela leur sera utile si vous passez par là !

    @ Fanouille : j’espère que vous reviendrez bientot sur Paris ! Pour l’instant c’est objectif Grèce !

    @ L’armadio : honnêtement je ne résiste pas souvent sauf quand je suis raisonnable ce qui n’arrive que très rarement ! Les desserts c’est un vrai péché mignon qu’il est difficile de maitriser ! Le problème c’est que l’Homme n’est pas trop desserts que du coup comme il en prend pas souvent moi non plus…

    @ Eve : oui je joue avec ses nerfs, je pique toujours dans son assiette, ça l’énerve… et je le comprends car j’aime pas qu’il fasse pareil dans la mienne ! Hors de question !

    @ BSG : t’as raison le fondant réserve souvent de bonnes surprises, je suis prévenue !

  5. ben oui, j’invente rien ! S’il n’y a pas de mousse au chocolat ou un fondant, tu n’en prends pas ! Tu n’aimes ni les desserts à base de glace, ni ceux à base de fruits, c’est pas vrai ?

  6. @ Ginie : Tout à fait d’accord avec toi Ginie et je crois que j’ai bien choisi car j’arrive toujours à mes fins et à lui piquer ses frites et autres gourmandises !

  7. T’as de la chance, mon père n’est pas très dessert, mais quand on va au resto, il finit quand même le sien ! ( L’injustice me tuera )

    Ta rubrique est super sympa ! Je voulais faire la même chose, mais je me suis dit qu’en province, ça risquait d’intéresser beaucoup moins de monde 😉

  8. Pingback: Fin de mois | Femme Sweet Femme

  9. Ça a l’air sympa (surtout le dessert) mais les endroits où les serveurs sont infects, je trouve ça un peu rédhibitoire. Un peu comme le gars qui tient le manège pour enfants au square des Batignolles : il est infect donc je boycotte son manège !

  10. De retour avec une connection internet… Meme pas aussi efficace que sur le caillou Orange!
    Bref, j’adore l’idée d’une rubrique gastro de ta part. Avis aux amateurs, les endroits où IsaJones apprécie, et bien vous aussi (mais non t’es pas difficile!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s