Dépression capillaire

Bon alors pour commencer, je vous souhaite à tous une très belle année ! Ce n’est pas très original mais c’est dit avec le cœur, c’est ce qui compte !
Aujourd’hui, j’avais envie de parler (une fois n’est pas coutume) de cheveux (oui bon, pas la peine de soupirer hein ! Vous allez voir c’est hyper intéressant ce que j’ai à dire !)
Je me suis aperçue que la frange a un pouvoir magique ! Tout à fait ! Le pouvoir de vous redonner bonne mine et par la même occasion, de vous redonner moral et sourire.

Je m’explique : il y a peu j’étais dans une période «J’en ai marre de cette tête ! Je ressemble à rien ! Je ne peux rien faire de mes cheveux ! J’ai pas de coupe !» Pas la peine de vous faire un dessin, toutes les filles connaissent cette période que les spécialistes appellent la «dépression capillaire».
Une pathologie particulièrement connue dans le showbiz, qui touche toutes les stars les unes après les autres… (on a vu mieux que Lorie comme star internationale mais sa coupe vaut vraiment une photo dans ce post. Et puis elle était avec Garou quand même, c’est pas rien!) :

Kristen Stewart en pleine dépression capillaire... Une coupe au saut du lit du plus moche effet !

J'espère qu'elle s'en est remise... C'est surtout pour ses proches que je m'inquiète...

Les symptômes de cette maladie apparaissent en particulier le matin au réveil lorsque l’on croise sa tronche de mal-luné dans le miroir de la chambre, puis atteignent leur paroxysme après la douche. Le sèche-cheveux dans une main, le fer-à-lisser dans l’autre, rien à faire, on ne parvient à se coiffer correctement. Des petits cris d’hystérie et des injures sortent de notre jolie bouche glossée sans qu’on s’en aperçoive et dans les cas les plus graves, on se met à pleurnicher comme un bébé ayant perdu son doudou…

La crise prend fin lorsque l’on se résigne et que l’on se voit obligé de faire avec sa tête d’hirsute. Seule solution : sortir avec un bonnet l’hiver ou attacher la masse rebelle en un chignon coiffé-décoiffé agrémenté de quelques barrettes pailletées (vestige du réveillon 1999), faute de mieux.
Moi aussi je suis passée par là mais j’ai été forte chers lecteurs. Je ne me suis pas laissée abattre, j’ai remonté mes manches et j’ai courageusement… poussé la porte d’un Jean-Louis David.

En fait, je ne suis pas si courageuse que ça parce que j’accompagnais juste L’Homme qui avait besoin de rafraichir sa coupe. Mais c’est un détail ! Alors que l’on patientait tous les deux en lisant des magazines, j’ai eu une révélation. Ce ballet de coiffeurs qui voltigeaient autour de moi, ciseaux et bombes de laque en mains, m’a subjuguée. C’est comme si les dieux des cheveux m’envoyaient un signe de là haut, genre « Laisse toi tenter Isa Jones ! Tu ne peux pas rester dans cet état ! Regarde tous ces magiciens aux doigts de fée, ils vont faire de toi une nouvelle femme ! »

Je me suis donc dit « Pourquoi pas, après tout, au point ou j’en suis !« 

Pendant que mon mari se faisait rafraichir la nuque, je me suis payée une frange ! Le coiffeur n’a donc pas touché à la longueur et a juste raccourci ma frange qui repoussait tel du chiendent depuis 3 mois. Un petit brushing en sus et voilà que je ressemble enfin à quelque chose !

Tout ça pour dire que lorsque l’on a pas le moral, quand on ne peut plus supporter sa tronche dans le miroir, quand on pense qu’il n’y a rien à tirer de ses cheveux trop fins, trop mous, trop épais, trop frisés, trop raides, il y a toujours une solution ! Ma petite frange (pas une grosse frange épaisse mais une petite qui balaye le front sur le côté) me ravit !

Le plaisir c’est simple comme un bon coup de ciseau ! Enfin ça dépend de qui tient le ciseau… un accident est si vite arrivé, hein Fergie ?

Je veux pas dénoncer mais je crois que les dieux des cheveux lui ont joué un mauvais tour...

Edit : j’ai écrit ce post ce week-end et voilà que ce matin, dans ma salle de bain, j’ai voulu recouper ma frange que je trouvais un peu trop longue… Ce n’est pas hyper égal partout mais ça fait la blague ;))

Publicités

4 réflexions sur “Dépression capillaire

  1. Les grands esprits se rencontrent ma jolie Isa : ça y est, moi aussi j’y suis passée. La frange évidemment, qui chez moi aussi avait atteint une telle taille que je ne pouvais plus rien en faire ! Mais pas que… Et oui je suis passée au carré long dégradée, et ma foi, j’en suis ravie ! Même pas la peine de les lisser, mes ondulations font tout le travail :))
    Bref, pour une fois, je suis contente d’avoir changé !
    Bises

  2. @ Fanouille : Rhooo mais faut que tu mettes une photo sur ton Facebook ! Je veux voir ce carré dégradé et cette frange !

    @ Ginie : Lorie c’est juste pas possible, elle avait du virer ses conseillers en image sinon elle aurait jamais fait ça ! Naaaaan tu m’as démasquée, j’essaie de me faire discrète avec mon mari, tu comprends, les gens sont jaloux 😉

  3. Nooon, t’as osé retailler ta frange toute seule !!!
    J’avoue que ça m’est arrivé plusieurs fois mais que je crois que je ne retenterai pas le diable une nouvelle fois !
    Et puis je suis déçue : tu nous fais tout un post sur ta frange et on ne peut même pas l’admirer ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s