Touche pas à mon bébé

IMG_8087

Depuis quelques mois, on habite une jolie petite maison, tout près de Lyon. S’expatrier ne fut pas facile (oui, même à seulement 5km du 7ème arrondissement, je parle d’expatriation !), le fait de ne pas avoir la boulangerie et le Monoprix en bas de chez moi constituant un obstacle majeur dans ma vie quotidienne. Quand bien même, nous avons eu un coup de cœur pour cette petite maison qui avec ses quatre chambres et son jardin  coûte aussi chère qu’un F4 au cœur de Lyon.
Alors oui, on a fait des concessions, mais pas tant que ça finalement. Je viens de commencer dans ma tête la liste de celles-ci pour vous les écrire mais je me rends compte qu’il n’y en a qu’une finalement : un trajet un peu plus long pour aller travailler. Et encore… Je pars à 8h25 pour commencer à 9h, soit 10-15 minutes supplémentaires. Pas grand-chose donc. Et puis le Monoprix est à 2 minutes en voiture, on est sauvé !

Et ce n’est vraiment rien comparé au fait que je peux : bronzer sans me dire que mon voisin à vue plongeante sur mon cuissot, inviter  beaucoup d’amis en même temps dans mon salon, chanter à tue-tête dans ma salle-de-bain, parler fort, marcher avec des talons, faire griller des côtelettes sur un barbecue au charbon, manger dehors sur la terrasse, bouquiner au soleil, recevoir la famille de passage dans une vraie chambre rien qu’à eux, dissimuler en vrac les jouets de Little Jones dans sa salle de jeux à l’étage, écouter le chant des oiseaux et le cocottement des poules, faire mes exercices de yoga dans le jardin… Nan je déconne je ne fais pas de yoga mais il n’empêche que si je le pratiquais je serais contente de pouvoir faire ça dans mon jardin !

Bon par contre Little Jones et moi, on déteste les petites bêtes. Elle hurle quand elle voit une araignée mais commence à s’attacher aux gendarmes.  Elle a même adopté un bébé fourmi à qui elle donne des miettes de pain… Quand elle se lève le matin et qu’elle voit une fourmi sur la terrasse, elle s’exclame « Oh mon petit bébé, tu es toujours là ! ». Je me garde bien de lui dire que ce n’est pas lui mais l’un de ses (trop) nombreux copains qui habite lui aussi dans notre jardin (surtout qu’il y a de grandes chances pour que Bébé Fourmi soit collé à la semelle de ma Converse).
Par contre, elle comme moi, on ne se fait pas trop à cette espèce de bestiole toutes allongée toute velue avec ses dizaines de pattes… Alors quand on la voit surgir de nul part, on appelle l’Homme-Papa en chœur et il vient aussitôt nous sauver en virant l’ignoble ennemie à coup de Sopalin. C’est un super héros son Papa.

photo

Malgré tout, et même si elle dispose aujourd’hui d’un chouette jardin avec cabane, trottinette, vélo… elle réclame très souvent le parc. Elle a gardé ses habitudes de petite lyonnaise en appartement on dirait ! Elle adore aller se dégourdir les pattes au square, se faire des copains, glisser sur le toboggan sur le ventre, faire Spiderman en grimpant sur les cordes… Tout ça quoi !

Donc pour lui faire plaisir, le week-end dernier, je l’emmène dans un parc pas très loin de chez nous. J’emporte dans mon sac de quoi goûter : deux Pommes Pot’, deux tranches de brioche au chocolat réalisée par mes soins le matin même et une gourde d’eau fraîche.
Une fois sur place, elle s’élance dans le parc toute excitée et fonce vers un groupe de petits garçons qui jouent dans une locomotive en bois. Little Jones monte à l’intérieur mais l’un des garçons, celui qui est aux commandes du train, la pousse au dehors « Non toi t’as pas le droit de monter ! ». Forcément, elle se met à pleurer et je viens la consoler. Je lance aux garçonnets qu’ils ne sont pas sympas, qu’elle est plus petite et qu’ils pourraient la laisser jouer avec eux. Pas de réaction. Ni d’eux, ni de leurs parents assis à proximité.

Pour la consoler je lui demande si elle veut manger, elle me dit « Oui » entre deux sanglots. Je lui donne une tranche de brioche et elle me demande « Je peux en donner aux garçons là-bas ? ». Hum… Spontanément j’ai envie de lui répondre « Ah certainement pas ! Tu as vu comme ils t’ont traitée ? Ils ne le méritent pas ! », mais je suis touchée par son esprit de partage et sa capacité à oublier quasi instantanément qu’on lui a fait de la peine. Alors je concède « D’accord, tu peux leur proposer… C’est très gentil de ta part ! Tiens, je découpe cette tranche en trois, un petit morceau pour chacun. »

Elle s’avance timide et hésitante vers eux, la tête baissée vers le sol, et bredouille quelques chose qui ressemble à « Tiens, tu veux du gâteau ? » tout en leur tendant la brioche. Les garçons ont l’air contents et prennent leur morceau sans dire merci, Little Jones revient vers moi fière et heureuse de son geste. Et moi aussi je suis très fière d’elle.
C’est alors que je vois le petit conducteur-du-train courir vers moi et me lâcher le morceau de brioche dans les mains « Beurk j’aime pas, c’est pas bon ! ». Je reste sans voix. Je lui lance « Dis donc, c’est pas très poli ça ! Et puis tu pourrais le mettre à la poubelle tout seul non ? » mais il est déjà loin.

Little Jones n’a pas vu cet affront, occupée qu’elle était à tenter désespérément de remonter le toboggan à l’envers. Les enfants sont durs quand même, il faut que je m’y habitue. Dans trois mois, elle sera à l’école et elle connaitra encore beaucoup de déceptions et de revers.

Elle était super bonne ma brioche en plus. Sale gosse.

Publicités

6 réflexions sur “Touche pas à mon bébé

  1. Ah les mamans loups 😉
    On montrerait les crocs à longueur de journée, mais c’est la vie et c’est bien aussi de les laisser s’endurcir même si c’est douloureux pour nous, eux oublient souvent vite !
    Bisous à vous 3
    Vanessa

  2. Oh tu t’es aussi expatriée 😉 . Vous êtes dans quel coin (nous a fontaines/Saône) . Beurk les bêtes velues et pattues ça doit être des scutigeres véloces , on en a aussi et c’est juste degueu (j’en ai aspiré un ce matin n’écoutant que mon courage et mon instinct maternel) . Je peste aussi contre les garçons au parc , qui bousculent la mini pour prendre sa place au toboggan et me répondent si je leur fait une remarque . « Mode tartine de commentaire off »

    • Oui depuis décembre on est un tout petit peu au sud ouest de Lyon, à quelques kilometres à peine ! On ne regrette pas et j’imagine que vous non plus ! Je ne connais pas du tout Fontaine, c’est bien ?
      Oui faut s’habituer mais pour l’instant j’ai du mal, je supporte pas qu’on lui fasse de la peine…
      Et pour les bestioles, je viens de regarder sur Google, tu as raison c’est exactement ça… Affreux ! Mais grâce à toi je peux mettre un nom dessus (même si ça ne les rendent pas plus sympathiques pour autant !).

  3. Sale gosse ! je suis qu’elle était très bonne ta brioche… Mieux vaut avoir un enfant bien élevé et généreux qu’un monstre désagréable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s