Noces de bois

Noces de bois mariage

Nous sommes vendredi 19 juin, cela fait 5 ans que je suis mariée à l’Homme.
Et je me rends compte que je ne vous ai jamais parlé de mon mariage, moi la fanatique des jolis mariages, des robes blanches en dentelle, des chemins de table en toile de jute, des pivoines roses pales et des guirlandes de fanions (je lis trop les wedding blogs en fait). 

Je n’avais pas parlé de mon mariage parce qu’à ce moment, je n’écrivais plus sur le blog. Et puis c’était un tout petit mariage, juste à la mairie et au restaurant ensuite, avec quelques amis et la famille proche. Pas de quoi faire un article sur la déco (quasi inexistante) ou sur les préparatifs (qui n’ont pris que quelques semaines tout au plus). On avait dit qu’on ferait l’église plus tard et puis finalement on ne l’a jamais faite. Little Jones est arrivée, on a déménagé plusieurs fois, on a changé de boulot… Bref, on avait d’autres priorités.

Mais ce n’est pas très grave en fait, parce qu’on avait l’essentiel. Parce qu’on avait nos amis et notre famille, parce que j’avais une robe blanche, un chignon bas et des chaussures dorées. Parce qu’on est entrés dans la mairie sur L.O.V.E de Nat King Cole, parce qu’on a dit oui sans faillir, parce qu’on a échangé nos alliances sans trop de difficulté, parce qu’on est sortis de la mairie sur Baby Love des Supremes et que j’ai hurlé de surprise à la vue de cette haie d’honneur improvisée par notre famille de cœur.
Parce que c’était trop d’honneur justement. Alors on a un peu pleuré parce que trop d’émotion quoi.

C’était un très joli mariage même s’il ne faisait pas très chaud, que les invités des mariages précédents faisaient un boucan d’enfer, que la mairie nous a reçus avec plus d’une heure de retard, que du coup le pianiste du restaurant n’a joué que 30 minutes au lieu de 120, que les serveurs n’étaient pas très sympathiques, que j’avais très mal aux pieds et la marque de mes chaussettes aux chevilles.

Ce sont des détails.

Ce que je retiens ce sont justement tous les autres détails. Les amis qui sont venus de Lyon en cachette, mes sœurs (mes témoins) qui s’étaient faites si belles, les pétales de roses sur le perron, les séances photos avec ma copine de toujours, les regards bienveillants et les jolis mots de félicitation, les cadeaux, les compliments, les sourires.

On a dit oui pour le meilleur et pour le pire et cela semble nous réussir. Depuis 5 ans, nous ne connaissons que le meilleur. Pour le pire on verra plus tard, le plus tard possible, voir jamais, je touche du bois.

Et puis s’il lui prenait quand même l’envie de se pointer au pire, on saura le recevoir.
On enfilera notre armoure* et on lui dira d’aller se faire voir.

A trois contre un, c’est plié d’avance.

*armure pleine d’amour

Publicités

4 réflexions sur “Noces de bois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s